Jean-Pierre Katende responsable de l'ASADHO

RDC: l'ASADHO accuse Félix Tshisekedi de violer les droits fondamentaux des citoyens congolais

Jean-Pierre Katende responsable de l'ASADHO
Jean-Pierre Katende responsable de l'ASADHO
Par Raphael KWAZI

lun 28/03/2022 - 14:40

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme (ASADHO) accuse le Président Félix Tshisekedi de laisser l’Agence Nationale de Renseignements (ANR multiplier les violations des droits fondamentaux en République Démocratique du Congo. Cette dénonciation a été faite lundi 28 mars 2022 dans un communiqué publié par cette organisation.

«En 2019, l’ASADHO avait salué les mesures courageuses prises par le Président Tshisekedi pour humaniser les missions de l’ANR et mettre fin à l’arbitraire instauré par certains de ses animateurs.Trois ans après la prise desdites mesures, les mauvaises pratiques décriées sous l’administration du Président Joseph Kabila sont revenues. Il s’agit notamment des cas de torture, arrestation pour des faits civils, enlèvements et non accès des personnes arrêtées aux membres de leur famille et aux avocats», écrit cette organisation.

L’ASADHO mentionne de manière particulière les cas des personnes dont les droits ont été violés, d'après elle, durant ces trois ans du pouvoir de Félix Tshisekedi:

  1. Monsieur François Beya, Conseiller Spécial en matière de sécurité du Président Tshisekedi, arrêté depuis le 5 février 2022 et qui n’a jamais eu accès à un avocat ;
  2. Monsieur Claude Kidicho, protocole au CNS, enlevé à partir de son bureau au Mont-Ngaliema, en date du 03 mars 2022, s’est retrouvé en détention à l’ANR (UZB). Il n’a pas droit à la visite des membres de sa famille ni accès aux avocats ;
  3. Le Colonel Arsène Matata Misimbo arrêté et détenu depuis le 14 février 2022 à l’ANR est privé de la visite des membres de sa famille et de la possibilité d’être assisté par un avocat ;
  4. Monsieur Pierre Kalenga, Commandant de sécurité au CNS enlevé depuis fin février 2022, s’est retrouvé en détention à l’ANR (UZB) sans la possibilité de voir les membres de sa famille ni d’accéder aux services des avocats ;
  5. Maître Kiama, Avocat au Barreau de Kwilu est en détention à l’ANR (3Z) depuis le début du mois de mars 2022, pour un conflit parcellaire. Il n’a pas accès aux membres de sa famille ni à un avocat ;
  6. Monsieur Luc Mulopwe, membre du parti politique ECIDE, arrêté et détenu à l’ANR (3Z) depuis le 14 janvier 2022 n’a jamais eu accès aux membres de sa famille ni aux services d’un avocat.

L'ASADHO appelle le Président Tshisekedi à sanctionner et à faire arrêter tous les fonctionnaires de l’ANR qui ont violé la Constitution du Congo.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter