Bracelet au poignet

Le Bracelet personnalisé en perle, une création Myri’art

Bracelet au poignet
Par Trudon Mole

ven 07/06/2019 - 12:27

Une jeune congolaise, Miriette Nsoseme, innove dans le secteur de l’art bijoutier par la création et la production de bracelets personnalisés en perle à Kinshasa. Une touche de style particulière qui met en valeur l’identité personnelle en mettant en équilibre authenticité et modernité.

Grâce à sa production d’un savoir-faire artisanal unique, les bracelets développés par Myri’art apportent une nouvelle dimension à la posture, et procure un confort unique au poignet.

« La perle a une grande valeur par rapport aux autres matières. C’est beau, ça reflète la beauté dans toute sa splendeur. Ceux qui portent les perles sont reconnues comme des personnes d’une certaine classe », soutient la créatrice de ce bijou artisanal, Miriette.

Miriette, fondatrice de Myri'Art

La beauté et l’attirance de bracelet Myri’art exprime la recherche de l’excellence dans le l’accessoire bijoutier en République Démocratique du Congo.

 « Miriette est une jeune femme qui n'a pas peur d'oser. Il y a deux ans elle a lancé sa marque de bracelets Myri'Art. Quand elle porte un rêve en elle, lentement mais sûrement elle travaille pour qu'il se réalise », témoigne Do Nsoseme, sa sœur qui loue qui ne tarit pas d’éloges sur les capacités de Miriette à flairer « la bonne affaire ». Et à mieux gérer son business. Ce qui n’a pas toujours été le cas.

Passionnée de l’art, Miriette veut faire de la création de sa marque de bijou artisanal (Myri’art), un vrai business. Elle ambitionne l’installation à Kinshasa, d’une usine de fabrication de perles.

Fabrication de bracelet avec des perles

Jeune, enthousiaste et pleine d’énergie, Miriette veut par ce travail, passer également le message de l’auto-prise en charge de la jeune fille.

Elle considère que « la jeune fille peut se prendre en charge elle-même sans pour dépendre d’un homme » comme on le constate encore souvent à Kinshasa.

Inspirée par un cadeau

L’idée de la création des bracelets en perle est partie d’un cadeau que Miriette a reçu de son père. Curieuse, elle s’est intéressée au processus de fabrication de ce bijou ramené de la Côte d’Ivoire. Vite, elle se rend compte que perle était rare à Kinshasa.

Quelques années plus tard, c’est sa sœur qui lui offre cette fois-là quelques perles avec une gourmette. Elle commence par fabriquer des bracelets, juste pour le plaisir avant de réaliser qu’elle pouvait en faire une source des revenus.

Bracelet en finissage

Faisant équipe avec sa sœur jumelle pour fabriquer dix à quinze bracelets le mois, selon la commande, Miriette envisage la création d’une équipe autour d’elle en vue d’augmenter la production du bracelet Myri’art dont le prix commence à 2000 francs congolais, la pièce.

Bien qu’étant au début, le bracelet Myri’art est prisé par toutes les catégories d’âge. « Les jeunes,  les enfants, les mamans et papas achètent mes produits », soutient-elle.

Optimiste, Miriette croit en son étoile et compte bien imposer sa marque à travers ce travail. « Je suis encore dans mes débuts je pense construire un empire pour être capable d'en vivre ».

Pour contacter Myri’Art et passer la commande de votre bracelet personnalisé, vous pouvez écrire aux adresses :

Facebook : https://web.facebook.com/Myriart-170938020263886/

WhatsApp : +243972168071

Catégorie:
Mots-clés:
Miriette Nsoseme, Côte d’Ivoire, Do Nsoseme, Myri'Art, bijou artisanal

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication