VIH/SIDA: L’AJJP a festoyé avec des enfants vivant avec le VIH/SIDA à Kabinda Center

Par Glody Pinganayi

jeu 05/12/2019 - 12:31

L’Association de Jeunes Journalistes Philanthropes “AJJP” a fêté la journée mondiale de lutte contre le Sida avec les enfants vivant avec cette maladie pris en charge à l’hôpital général de Kabinda à Kinshasa. Ce 1er décembre, ces jeunes femmes et hommes ont voulu apporter le sourire à ces enfants qui ont tant besoin d’une attention particulière de toute la population. Ils ont entre 0 et 19 ans et sont suivis à l’hôpital public de Kabinda Center. Sur une trentaine d’enfants et adolescents présents, juste quatre étaient au courant de leur état sérologique.

La journée a commencé vers 10 heures quand les enfants accompagnés de leurs parents arrivaient au lieu prévu pour la manifestation. Les professionnels des médias venus plus tôt les accueillaient et les conduisaient dans la salle. Un comédien invité à cette activité animait les enfants dont la plupart étaient mous. Un concours de danse s’improvise entre les enfants et les membres de l’association qui se demenaient à donner de la joie à tous ces enfants. Le plus courageux d’entre eux surnommé “Honorable” pour son habillement en veste tirée à quatre épingles, s’est invité sur la piste et a exhibé de pas de danse devant ses amis qui se moquaient de lui.

Les membres de l'AJJP transportant les vivres
Les membres de l'AJJP transportant les vivres

Il donnera du courage à d’autres enfants qui ont dansé dans le cadre d’un concours pour bénéficier des cadeaux. On pouvait constater des sourires larges sur les lèvres de ces enfants voire sur celles des plus timides. La plus petite qui avait trois ans surnommée “Beauté fatale” a épaté l’assemblée par ses mouvements de danse. Très forte physiquement et intellectuellement éveillée, cette petite de 3 ans a joué sans relâche au cours de cette activité. Pour le docteur Clément en charge de ces enfants, c’est une joie de voir tous ces enfants dans cet état: “De ces enfants on garde souvent les images des pleurs pendant les séances de prise des médicaments, il faut à chaque fois les rassurer. Mais avec l’Association l’alchimie a été rapide et on les remercie pour cela”, s’exprimait-il à la fin de la cérémonie.

La présidente de l’AJJP Bénie Ngizulu pense que l’objectif de l’association ne se limite pas à faire des cadeaux en vivres ou en médicaments à chaque journée mondiale de lutte contre le Sida: “L’AJJP prend un autre sens de ce que font les autres organisations qui ne viennent que pour déposer quelque chose et ensuite répartir. Mais nous, nous voulons utiliser les médias pour sensibiliser les personnes à aider ces enfants à mieux vivre dans leurs milieux sociaux et les aider à ne pas être les futurs propagateurs de cette maladie. Protéger ces enfants revient à protéger les autres qui n’ont pas cette maladie”, relève la jeune dame dont l’Association veut également œuvrer dans la bonne gouvernance, l’éducation, l’environnement et l’agriculture.AJJP

Plus de trois heures accompagnés des enfants, les membres de l’AJJP se sont donné l’objectif de poursuivre la sensibilisation dans leurs médias respectifs et de continuer à suivre ces enfants pour leur venir en aide le plus possible selon le besoin qui se présentera.

Les dernières estimations de l’Onusida relèvent le nombre de 2,8 millions d’enfants et adolescents vivant avec le VIH dans le monde dont près de 9/10 en Afrique-subsaharienne selon l’Unicef. Ce rapport rendu public en 2019 montrent les statistiques de l’année 2018. En RDC près de 88.000 enfants âgés de 0 à 19 ans vivent avec la maladie en moyenne. Ces chiffres sont les estimations de 2019 de l’Onusida. Le taux de prévalence étant en baisse comparé aux années précédentes selon cette organisation mondiale de lutte contre cette pandémie. Elle renseignait d’ailleurs en 2016 que le Sida était la première cause de mortalité des adolescents en Afrique, ce qui n’en est pas le cas aujourd’hui.

Selon actualite.cd les Nations Unies s’inquiètent de la nouvelle vague des contaminations chez les femmes au Congo. Le rapport annuel de 2018 de l’agence onusienne note qu’il y a eu 280 000 femmes sur les 390 000 adultes vivant avec cette maladie, soit 71,79% ou encore 41.000 nouvelles contaminations chez les jeunes femmes âgées de 15 à 24 ans.

Le Sida a tué 32 millions des personnes depuis son apparition. Plus des deux tiers des personnes vivant avec cette maladie vivent en Afrique (25,7 millions) selon les Nations Unies. Les nouvelles infections sont en baisse depuis les années 2000. Une diminution de 37% entre les années 2000 et 2018. Et le taux des décès de 45%.

L'équipe d'AJJP
L'équipe de l'AJJP

 

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter