Vaccin Covid-19

Un an après l’apparition du Covid-19 sur son sol, la RDC lance une campagne de vaccination

Vaccin Covid-19
Par Raphael KWAZI

ven 12/03/2021 - 15:22

Un an après la confirmation du premier cas Covid-19 sur son territoire, la République Démocratique du Congo va lancer lundi 15 mars 2021 la première phase de la vaccination. Le lancement officiel est prévu aux Cliniques Universitaires de Kinshasa. D’autres hôpitaux sélectionnés prendront le relais à partir du 16 mars.

Le personnel soignant et les travailleurs sociaux constituent le premier groupe prioritaire pour cette campagne. Ils représentent environ 1% de la population, selon des données officielles. Les personnes vivant avec des comorbidités – celles qui souffrent des maladies chroniques comme le diabète, l’hypertension et les troubles cardiovasculaires – sont également concernées pour cette phase. Au niveau des connaissances scientifiques, ces personnes sont susceptibles plus que d’autres de développer des formes graves du Covid-19. Elles représentent 13% de la population congolaise. Le troisième groupe prioritaire est constitué des personnes âgées de plus de 55 ans qui représentent 6% de la population.

Les sites ciblés pour la campagne de vaccination : -Cliniques Universitaire Kinshasa -Clinique Ngaliema -Centre Médical de Kinshasa -Centre Hospitalier Monkole -Hôpital Sino-congolais -CSR Vijana -Hôpital Saint-Joseph -Centre Médical Diamant -HJ Hôpital -Médecin des Nuits -Hôpital des Nations Unies Une liste susceptible d’évoluer à Kinshasa, seule province jusqu’ici concernée par cette vaccination.

AstraZeneca

Le vaccin élaboré par le géant suédo-britannique AstraZeneca est retenu pour la vaccination à Kinshasa. AstraZeneca a été validé au Royaume-Uni le 30 décembre dernier où il est administré depuis.

D’après les sources du ministère congolais de la Santé, ce vaccin a été choisi notamment en raison de sa capacité à se conserver à des températures de l’ordre 2° à 8 °C. « Le vaccin est le meilleur moyen pour lutter contre la pandémie de Coronavirus et d’autres épidémies. On s’est engagé depuis le début, quand on a commencé à vacciner en Europe et aux Etats-Unis. On savait que le vaccin était le meilleur moyen pour lutter non pas seulement contre la Covid-19, mais aussi les autres épidémies. Depuis décembre, nous avons pris des engagements. Après des études et des recommandations de nos scientifiques, nous avons décidé d’importer ce vaccin approuvé non seulement par l’initiative Covax, mais aussi par les scientifiques congolais », déclarait le Dr Eteni Longondo à Okapi, la radio onusienne en RDC.

C’était avant que onze pays européens ne suspendent ou retardent l’administration de ce vaccin pour des effets secondaires présumés qui seraient liés aux cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées. Après avoir affirmé qu'il n'existait aucun lien entre le vaccin d'AstraZeneca et le décès d’une personne vaccinée survenu en Autriche, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré jeudi 11 mars 2021 que rien ne démontrait à ce jour un risque d'une plus forte coagulation sanguine chez les personnes vaccinées contre le Covid-19. En RDC où l’administration du vaccin anti-Covid d’AstraZeneca à la population est imminente, la réaction des autorités face aux informations venant du vieux continent sera scrutée à la loupe. La RDC devrait recevoir au total 6,9 millions de doses de ces vaccins Covid-19. Le mardi 2 mars dernier, elle a réceptionné que le premier lot de 1,7 millions de doses.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter