À l’UNPC, la réhabilitation des uns entraîne l’exclusion des autres

Par Job Bunana

ven 28/06/2019 - 17:25

Walter Mukendi et Anaclet-Robert Kabongo, deux membres de la commission de discipline de l’Union nationale de la presse congolaise (UNPC) ont été suspendus de leurs fonctions en début de semaine.

Un communiqué émanant de la commission de la carte professionnelle de l'UNPC précise que cet organe a retiré « les cartes d’identité professionnelle des journalistes aux sieurs Walter Mukendi et Anaclet-Robert Kabongo pour inactivité professionnelle depuis plus de deux ans, conformément aux dispositions des articles 2, 24, 25 et 26 du statut particulier de Commission de la carte d’identité professionnelle du journaliste congolais » peut-on lire dans le communiqué.

N'ayant plus de fonctions au sein de l'UNPC, les décisions prises par les deux animateurs du tribunal de pair tombent caduques. La commission de discipline, tribunal des pairs au sein de l’UNPC, a en effet récemment exclu de cette corporation d’abord Jean-Marie Kasama, DG de Télé 50, et Kasonga Tshilunde, président de l’UNPC.

Le paysage médiatique kinois était depuis quelques mois secoué par ce qu'on aura appelé "l'affaire Télé 50". Une histoire de réclamations salariales des employés qui s’était déportée sur le terrain judiciaire. La commission de discipline de l’UNPC, dont Walter Mukendi est le président et Anaclet-Robert Kabongo est membre, se saisit de l’affaire et exclut Jean-Marie Kasamba pour "humiliation et mépris public de ses journalistes". Les photos des employés de Télé 50 embarqués brutalement dans une voiture de police suscitent l’émoi dans le public. Pour beaucoup, Jean-Marie Kasamba est à la manœuvre. Ce que l’intéressé nie.

Dans une autre affaire, le tribunal de pairs décide d'entendre Kasonga Tshilunde, président national de l'UNPC. Deux plaintes sont déposées contre lui par le secrétaire général de l'UNPC et le responsable de la Commission de la carte professionnelle. Le 10 juin, le président de l'UNPC est reconnu coupable de dissipation des moyens financiers, abus de pouvoir, abus de biens sociaux et violation des statuts de l'UNPC. Lui aussi est exclu de la corporation.

Les deux sont à présents réhabilités eu égard à la décision de la commission de la carte professionnelle qui a exclu MM. Mukendi et Kabongo qui n’ont plus, selon elle, exercé le métier des journalistes depuis plus de deux ans.

« Sans qualité de journalistes, Walter Mukendi et Anaclet-Robert Kabongo ne peuvent plus être membres ni engager l’UNPC », explique-t-on à la commission de la carte professionnelle.

Le feuilleton semble loin d’être fini.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication