Un Journaliste de Top-congo agressé, MILRDC encourage Lusakueno à saisir la justice

Par Christian Nsimba

mer 09/10/2019 - 17:13

Dominique Dinanga, journaliste de la radio Top-congo et membre de MILRDC, l’Association des médias en lignes de la RDC, a été agressé samedi 5 octobre, en plein travail, au meeting de l'UDPS/Tshibala par les militants de ce parti. Convalescent, le présentateur des éditions matinales du journal à la 88.4, tabassé par ces militants se remet peu à peu de ses blessures.

Le journaliste  n’est pas allé couvrir ce meeting de son propre gré mais par invitation. « Autour de 15 heures, Monsieur Maurice Muyananu m’a appelé pour me dire que Bruno Tshibala devait recevoir un prix au centre Béthanie et qu’il souhaitait que je puisse couvrir cette activité. Je lui ai dit que j’étais dans l’impossibilité d’arriver et que je devais m’arranger avec un de mes confrères mais il m’a dit ma présence est vraiment indispensable », rapporte Dominique Dinanga.

Arrivé sur place, la porte était fermée. Il s’est adressé  à  la personne qui était à l’entrée, mais l'accès lui a été refusé. C’est lorsqu’il ’est présenté comme journaliste qu’une foule de militants a commencé à le menacer avant de le passer à tabac, estimant qu’il devait rester dehors comme eux.

 

Pour Bruno Tshibala, cette agression est  "une bavure et un incident regrettables". En tant que chef du parti, il promet une enquête pour identifier  le meneur de cet acte qui doit subir   la rigueur de la loi", selon lui.

"Personne ne pouvait donner un ordre. Dominique Dinanga, c'est notre ami et nous a toujours accompagnés”, a-t-il affirmé.

MILRDC condamne cette agression et  encourage la Radio Top Congo FM à saisir la justice pour que les auteurs de cette agression soient identifiés et subissent la rigueur de la loi.

L’ONG Journaliste en danger (JED), dans communiqué publié ce lundi 7 octobre, dénonce vigoureusement l’agression à Kinshasa.

la JED demande au journaliste de porter plainte, à la police d'ouvrir une enquête. les organisateurs de la manifestation doivent être tenus pour civilement responsables des dommages subis par le journaliste, a déclaré Tshivis Tshivuadi, secrétaire général de JED.

Le DG de la radio Top-Congo FM, Christian Lusakweno ne jure que par la justice. "Aucun arrangement ne peut nous faire oublier la lâche agression de Dominique Dinanga", a-t-il déclaré.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter