"La pluie, un climatiseur, un court-circuit et un incendie à Canal Kin"

Par Glody Pinganayi

mer 30/10/2019 - 13:16

Le bâtiment abritant les chaînes de télévision Canal Kin, Canal Congo et la Radio Liberté Kinshasa a pris feu ce lundi 28 octobre aux alentours de 13 heures dans la commune de la Gombe. Un court-circuit causé par un split serait à la base de cet incendie d’après les employés trouvés sur le lieu. D’énormes dégâts matériels enregistrés pour les trois médias appartenant à l’homme politique Jean-Pierre Bemba.

Les pluies successives qui s’abattent ces derniers jours sur la capitale ont joué un rôle majeur dans le déclenchement de cet incendie parti du moteur d’un split placé à l’extérieur du bâtiment laisse croire Mike régisseur de Canal Kin:”Les eaux de pluies accumulées sur les toits se sont déversées jour après dans le moteur du split et ont occasionné son inflammation après un court-circuit”. 

Les pompiers sont intervenus à temps assure la même source pour qui sans leur intervention tout le bâtiment serait parti en fumée. C’est ce qui confirme également un des chefs de l’équipe des pompiers trouvé sur place ayant requis l’anonymat: “En attendant les enquêtes je n’ai pas droit de parler et donner mon avis”, dit-il mais “Nous sommes partis de notre caserne à la minute où nous avons reçu l’appel avec tout le matériel nécessaire contrairement à ce qui se dit par certains employés de ces médias”, insiste ce jeune trentenaire affecté à la caserne des pompiers située sur l’avenue de la libération.

Le camion des pompiers sur le lieu de l'incendie
Le camion des pompiers sur le lieu de l'incendie

Des dégâts matériels importants

Le bâtiment comprend trois niveaux. Le troisième niveau qui abrite les matériels, différents studios et plateaux de ces médias a été durement touché. Tout a été calciné d’après le bilan provisoire établi par les responsables des médias et distribué dans les messageries instantanées et réseaux sociaux. “Le troisième niveau a complètement brûlé avec la régie finale CCTV/Ralik et CKTV,  le plateau de CCTV récemment réaménagé, le système de climatisation et protection des équipements ont été calcinés. Et aussi l’équipement de liaison faisceau CCTV/CKTV et Ralik a aussi brûlé”, peut-on lire sur ce papier écrit visiblement à la hâte. Certains employés évoquent déjà un congé technique après tous ces dégâts.

Présence des matériels inflammables

D’après les témoignages des employés témoins de l'événement révèlent que les flammes parties du moteur externe d’un split avaient pris également les rideaux. Mais elles se sont répandues plus rapidement au studio de la Radio Liberté Kinshasa. La raison est le matériel inflammable utilisé pour insonoriser cette pièce. Pour limiter les bruits externes et augmenter la surface d’absorption des ondes sonores, les studios sont équipés des mousses acoustiques comme l’explique le site solutions-elastomeres spécialisé dans la vente des matériels d’équipement d radio. 

Un studio radio comprend aussi plusieurs autres matériels inflammables comme le tapis assourdissant fabriqué entièrement à base du coton, des câbles, des casques et tant d’autres qui sont fabriqués à base du plastique et du bois et faciles propagateurs des flammes comme informe le site d’équipement radio Bbeam

Le personnel situé au dernier niveau de l’immeuble n’avait alors que quelques secondes pour évacuer, laissant derrière lui tous les biens personnels.

Il n’y a pas eu de perte en vie humaine juste quelques employés qui ont reçu des coups en tentant de fuir les flammes virulentes. En quinze ans, le bâtiment a enregistré deux incendies.Le troisième niveau en fumée

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication