MIBA : le Conseil d’Administration révoque le DG, le ministre du portefeuille le réhabilite

Par Christian Nsimba

jeu 03/10/2019 - 15:07

Ce n’est pas du théâtre mais une réalité. Trois jours après  sa révocation par le Conseil d'Administration, Albert Mukina Kanda Kanda, DG de la société minière de Bakwanga (MIBA), est réhabilité dans ses fonctions par le nouveau ministre du portefeuille,  Clément Kwete Nyimi, qui a jugé cette révocation irrégulière.  

"Je tiens à attirer votre particulière attention sur le caractère totalement irrégulier de la décision du Conseil d’Administration tant sur la forme que sur le fond. Pour ce motif, la décision du Conseil d’Administration est nulle et de nul effet. Le Directeur Général qui me lit en copie est instruit de rester dans ses fonctions jusqu’à nouvel ordre", argument du  ministre Clément Kwete. 

Pourtant quelques heures avant, le conseil d’administration de la Minière de Bakwanga (MIBA) avait désigné Albert Kalonji Ditutu comme nouveau Directeur Général ad intérim en remplacement de Mukina Kanda Kanda révoqué de ses fonctions depuis le lundi 30 septembre 2019 pour ses limites dans le gestion selon ce conseil.  

Nommé depuis le 13 juillet 2017 par l’ordonnance présidentielle n° 17/039 du 13 juillet 2017 dans l’objectif de relever cette société d'extraction du diamant basée à Mbuji-mayi dans la province du Kasaï Central en faillite depuis un long moment, Albert Mukina Kanda Kanda a laissé l’entreprise dans des difficultés.

En mars dernier, les travailleurs ce cette société minière réclamaient le paiement de 156 mois de salaire conventionnel et 216 mois de vivres. un mois plus tard, soit en avril 2019,  ces agents ont manifesté pour demander le limogeage du comité de gestion.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter