Boketshu Premier et Commandant Esso,

La menace de combattants plane déjà sur le concert de Koffi Olomide

Boketshu Premier et Commandant Esso,
Par Raphael KWAZI

ven 31/07/2020 - 18:07

Boketshu Premier et Commandant Esso, deux opposants congolais influents vivant en exil en Europe, prévoient d'empêcher la tenue du concert de Koffi Olomide, prévu dans la salle Paris la Défense U-Arena le 13 février 2021. A quelques mois du déroulement de cet événement que l’artiste considère comme le dernier concert de sa vie, la menace plane déjà sur ta tenue. Ils l’ont dit au cours d'une interview accordée à la chaîne YouTube Star net TV.

"Seuls les congolais de la diaspora sont restés conscients et debout. Nous avions joué un grand rôle sous le régime Kabila. Nous ne voulons plus de la distraction avec nos musiciens alors Koffi Olomide doit faire attention. Je pense que notre peuple est conscient et déterminé par rapport à la situation de notre pays. Nous avons compris que Koffi est parmi les éléments de distraction comme font actuellement nos politiciens en RDC. Le concert de Koffi n’est pas pour gagner de l’argent mais il est politisé. Nous pensons que Koffi devrait d’abord commencer par jouer au pays parce qu’ici à la diaspora, nous ne sommes pas encore prêt pour accueillir de concerts. Alors Koffi nous te promettons la même chose que que Fally”, a déclaré Commandant Esso, l’un des meneurs de groupes des combattants congolais en exil en Europe.

Comme son ami combattant, Boketshu Premier aussi appelle Koffi Olomide annuler son concert prévu le 13 février 2021 au risque de subir l’humiliation comme Fally Ipupa en Février 2020. 

Les combattants ont imposé depuis plus de dix ans une interdiction aux artistes musiciens congolais de se produire sur la en Europe. Ils les accusent de complicité avec les politiciens qui n’améliorent pas les conditions sociales du peuple congolais. Mais leur résistance avait connu un coup dur quand un artiste avait fait un passage en force.  Fally Ipupa s’était produit le 28 février dernier à Paris devant plus de 20.000 personnes à l’AccorHotels Arena. Les combattants avaient semé du désordre autour de la salle qui devaient accueillir ce concert faisant de dégâts matériels et de blessés.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter