Dr Eteni Longondo, ministre congolais de la Santé

RDC-Covid 19 : ce qu’il faut retenir de la semaine qui s’achève

Dr Eteni Longondo, ministre congolais de la Santé
Par MYA

dim 24/01/2021 - 20:43

Le Covid-19 perturbe quasiment toutes les activités depuis son apparition en RDC. Suspension des cours au primaire, secondaire et à l’université ; couvre-feu et restrictions des rassemblements publics. Lemag.cd revient sur les principales infos Covid-19 à retenir pour la semaine qui s’achève. Le ministre de la Santé s’exprime aussi sur les préparatifs en cours en RDC en vue de la vaccination.

Reprise partielle à l’Enseignement supérieur et universitaire

Les enseignements et les autres activités académiques, suspendus depuis le 18 décembre 2020, peuvent reprendre dans un certain nombre des provinces. La décision du ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire, Thomas Luhaka a été rendue publique jeudi 21 janvier 2021.

Les provinces concernées sont uniquement celles qui ne sont pas touchées par l’épidémie du Covid-19 et celles qui n’ont pas notifié de nouveaux cas depuis 14 jours. A ce jour, seules quatre provinces n’ont pas été touchées par le Covid-19 : Lomami, (Kabinda, chef-lieu), qui se trouve dans l’ancien espace grand Kasaï, Maï-Ndombe, Mongala, Sankuru.

Pas de rentrée au primaire ni au secondaire

Aucune décision en revanche n’est encore prise pour les élèves du primaire et du secondaire. L’UNICEF, le Fonds des Nations unies pour l'enfance, plaide pour une reprise des cours dans les zones qui ne sont pas atteintes par le Coronavirus.

« Aujourd’hui, il n’y aucune raison de fermer les écoles au Sankuru et dans les provinces où il y a moins d’affluence des enfants », déclarait jeudi sur Radio Okapi, Edouard Beigbeder, représentant de l’UNICEF en RDC. Dans ces régions, il est possible de laisser les enfants étudier, en renforçant les gestes-barrières, insistait-il.

Une proposition que Jean-Marie Ntantu Meyi, expert dans le secteur de l’éducation, ne soutient pas. « Que va devenir l’année scolaire si certains élèves reprennent les cours et achèvent l’année et d’autres pas », s’interroge-t-il, soulignant que les politiques de l’éducation étant nationales, il faudrait une solution globale à ce problème.

Lire aussi : Tout savoir sur le lavage des mains pour vous protéger de la maladie à coronavirus (COVID-19).

                 Vous laver les mains peut vous sauver la vie et protéger vos proches

Pas de reconfinement

Gombe ne va pas être reconfiné. N’en déplaise à la rumeur. Dr Muyembe, le responsable du secrétariat technique à la riposte contre le Covid-19, a fait ce démenti mardi en conférence de presse. La rumeur sur un éventuel reconfinement circulait déjà depuis fin décembre dernier. Elle a enflé dans les premières semaines de janvier.

« Nous mettons l’accent sur les gestes-barrières. Le confinement peut entraîner beaucoup de dégâts et beaucoup d’impacts négatifs sur l’économie et le social », a déclaré le virologue.

Vaccination

Dans une interview à la section Lingala de La Voix de l’Amérique (VOA Lingala), Dr Eteni Longondo, le ministre de la Santé a indiqué que la RDC se préparait pour la vaccination. « Comme l’avait dit le chef de l’Etat, le vaccin est un passage obligé pour riposter contre cette pandémie », a-t-il rappelé, faisant allusion aux propos tenus par le président Félix Tshiseked lors de son récent séjour à Brazzaville.

« Nous allons examiner les vaccins déjà en cours d’utilisation et déterminer celui qu’on va adopter. Nous observons également les résultats dans les pays qui utilisent déjà ces vaccins », a souligné le ministre de la Santé, refusant de se prononcer sur le vaccin qui pourrait être retenu.

« Le comité scientifique étudie encore ces vaccins, je ne peux pas citer un nom », s’est-il contenté de d’affirmer à la VOA Lingala.

Par ailleurs, Dr Longondo a relevé qu’un budget était prêt pour acheter les équipements nécessaires afin d’acheminer les vaccins jusque dans l’arrière-pays. Le système logistique du pays déjà rôdé pour ces genres d’opérations facilitera cet acheminement, assure-t-il.

CHAN-Cameroun : des absences en vue chez les Léopards

Un duel entre un milieu congolais et un défenseur libyen au Championnat d'Afrique des Nations Cameroun 2020.
Un duel entre un milieu congolais et un défenseur libyen au Championnat d'Afrique des Nations Cameroun 2020.

Au championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui se déroule au Cameroun, les Léopards de la RDC sont privés de neuf joueurs testés positifs au Covid-19 dont cinq avaient raté le premier match contre le Congo Brazzaville (1-0). Le sort de ces joueurs et du sélectionneur Florent Ibenge, lui aussi positif et privé du deuxième match des Congolais contre les Lybiens (1-1), sera connu lundi 25 janvier 2021. La RDC jouera ce jour-là son troisième match de groupe face au Niger. En tête du groupe à l’issue de la deuxième journée, les Léopards auront besoin d’un match nul à défaut d’une victoire pour atteindre les quarts de finale.

Le CHAN est la compétition de football dédiée aux équipes nationales. Celles constituées des joueurs évoluant sur le continent africain. Il diffère de la Coupe d’Afrique des Nations ouverte, en plus des joeurs locaux, aux footballeurs africains qui évoluent en carrière professionnelle sur tous les autres continents.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter