l'hopital Vijana

RDC : Covid-19, les hôpitaux face aux défis de la pandémie

l'hopital Vijana
Par Deborah MASSAMBA

jeu 11/03/2021 - 15:59

Une année s’est écoulée depuis l’annonce, mardi 10 mars 2020, du premier cas confirmé du Covid-19 sur le sol congolais à Kinshasa. Quelques hôpitaux de la ville ont partagé leur expérience d’accueil et des soins des malades de Covid-19 tout au long de cette première année.

Le centre de santé Vijana, l’un des centres de santé de référence pour les soins des malades du Covid-19, dispose de quatre chambres pour les hospitalisations des cas de Covid-19. Le personnel soignant de Vijana a dû s’adapter à cette situation inédite lorsque le centre a été retenu pour les soins des malades du Covid-19. Au début, la prise en charge des malades n’était pas facile. En cause : le déni de plus en plus fort au sein de l’opinion congolaise sur l’existence même de la maladie.

« On était devant une population qui ne comprenait pas qu'est-ce que c'est la Covid-19, nombreux d'entre eux n'acceptaient pas que la maladie existait, ce qui a fait que les patients contaminés autrefois arrivaient ici dans un état assez grave », déclare Docteur Tantan, médecin chargé des soins des malades du Covid-19 au centre Vijana.

Il a fallu plus de temps à la population congolaise d'accepter l'existence de la pandémie à Covid-19. Malgré le doute qui persiste encore chez certains, beaucoup ont pris conscience et ne font plus prier pour respecter les consignes sanitaires élémentaires comme le lavage des mains et le port du masque en public.

"Il y a une évolution par rapport au début, grâce aux mesures de prévention, nous constatons que certains ont pris conscience de la maladie et se protègent", poursuit le médecin sous son masque bien ajusté. Ce qui expliquerait en partie la baisse des admissions dans son centre.

L’hôpital Saint Joseph de Limete accueille également les malades du Covid-19. L’établissement dispose de sept chambres pour les hospitalisations. Les statistiques démontrent une bonne évolution de la prise en charge des malades au sein de cette institution sanitaire.

« Au début, on avait 50 cas confirmés hospitalisés et une centaine à domicile et actuellement nous n'avons que 14 patients qui sont sous traitement », indiquait début mars Djunes Ntandinga, directeur de nursing médical à l'hôpital Saint Joseph. Ici, c’est le protocole thérapeutique officiel qui est utilisé pour les soins des malades.

« Depuis le début, nous utilisons la chloroquine, azithromicyne et les vitamines. Nous recevons aussi les patients atteints des comorbidités, c’est-à-dire les antécédents médicaux comme les maladies cardiovasculaires, le diabète, l’hypertension et autres. Et nous avons ajouté la dexaméthazone, ce qui a permis d'aider plusieurs personnes à retrouver leur santé », précise Djunes Ntindinga.Hôpital Saint-Joseph

Depuis le 2 mars, la RDC a reçu un premier lot de 1,7 millions des doses de vaccin AstraZeneca destinés aux cibles prioritaires comme le personnel soignant et les personnes de plus de 55 ans grâce à l’initiative Covax. Le début de la campagne de vaccination est prévu pour le 15 mars 2021 à Kinshasa. COVAX.

A ce jour, la RDC enregistre  26 758 cas pour 712 décès et 22 432 personnes guéries.

Catégorie:
Mots-clés:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter