L'entraineur des Léopards, Florent Ibenge après la défaite face aux Cranes de l'Ouganda

RDC-Ouganda : les Léopards, un grand vide

L'entraineur des Léopards, Florent Ibenge après la défaite face aux Cranes de l'Ouganda
Par MYA

sam 22/06/2019 - 19:53

Pour leur première en Coupe d’Afrique des Nations en Egypte, samedi 22 juin, les Léopards ont perdu (0-2). Et déçu.

Ce qu’il faut retenir des hommes de Florent Ibenge ? Rien. Parce qu’effectivement aucun compartiment n’a fonctionné sur le terrain. Les Léopards auront joué en tout et pour tout, douze minutes. Temps durant lequel ils ont marqué une présence improductive dans le camp ougandais. Leurs ardeurs vont être complètement douchées par une déviation de la tête de Kaddu sur corner à la 13è minute. Matampi constatait les dégâts. Le marquoir affichait 1-0 pour l’Ouganda.

Le milieu ultra défensif à la Ibenge avec Chancel Mbemba et Merveille Bope, défenseurs dans leurs clubs respectifs, va continuer à se marcher dessus et à prendre l’eau. Avec un peu de dextérité les Ougandais seraient rentrés aux vestiaires avec au moins deux buts d’avance.

Ce qui choque le plus chez les Léopards dans cette première mi-temps, c’est la vacuité dans la construction du jeu. Les placements des joueurs sont approximatifs, les passes régulièrement faites à l’adversaire, lorsque la charnière centrale n’envoie pas de longs ballons vers Meschak Elia et Cedric Bakambu – esseulé en attaque – pour finir en 5m50.

Relire notre direct du match RDC-Ouganda

On reproche souvent à Ibenge ses changements trop tardifs. Il n’en a rien été cette fois. A la 52è minute déjà, Jonathan Bolingi prend la place de Mpoku après le deuxième but ougandais obtenu 5 minutes plus tôt par Okwi qui déviait de la tête un bon coup franc de Faruku Miya. Le changement d’Ibenge va complètement achever ce milieu de terrain qui manquait déjà de meneur de jeu.

L’unique action véritablement dangereuse des Léopards viendra de Bolingi. Une tête qui lobe à la 69è minute l’excellent Onyando avant de finir sa course sur la barre transversale alors que la défense ougandaise s’était arrêtée. Bakambu avec ses deux frappes molles en première temps avait entre-temps disparu des radars. Jusqu’en fin de rencontre.

Mercredi, les Léopards affronteront les Pharaons au même stade du Caire à 21h00’. Reste plus qu’à croiser les doigts pour qu’une embrouille administrative ne rende pas impossible l’entrainement d’avant match comme à la veille de celui contre l’Ouganda. De plus, sans plan de jeu clair et appliqué, les supporters de la RDC ne devraient pas s’attendre à des miracles.  

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter