Palmarès de CAN : Les sélectionneurs Africains font mieux que les occidentaux

Par Glody Pinganayi

mer 17/07/2019 - 10:32

Les Fédérations africaines font de plus en plus confiance aux sélectionneurs locaux pour conduire les équipes nationales. En 2019, sept nations sur vingt-quatre ont été conduites par des entraineurs africains. Le palmarès indique pourtant une égalité du nombre des trophées glanés par des coaches locaux. Et cette année, la balance va pencher en faveur des entraineurs africains puisque l'Algérie et le Sénégal sont entrainés par des fils du continent.

Mais qui sont ces sélectionneurs africains qui ont déjà soulevé ce sacre?

24 sélectionneurs différents ont remporté les 30 dernières éditions de la CAN. Parmi ses sélectionneurs, 11 Africains et 13 Occidentaux. Les Africains sont certes un peu moins nombreux, cependant, les stat démontrent qu’ils sont autant efficaces que leurs collègues occidentaux. 

Lorsqu’on revisite les chiffres, les sélectionneurs Africains ont remporté 15 trophées sur les 30 dernières CAN, autant que les Occidentaux. Deux entraineurs Africains ont même déjà soulevé le trophée de la CAN à trois reprises.

Le premier d’entre eux fut le Ghanéen Charles Kumi Gyamfi. Cet ancien international Ghanéen fut le premier footballeur Africian à jouer en Allemagne. Il devient entraineur des Black Stars du Ghana de 1963 à 1965. Avec cette équipe, il remporta la CAN Ghana 1963 et la CAN Tunisie 1965. Il quitte la tête de la sélection Ghanéenne pour un temps avant de 
revenir en 1982 où il remporta encore la CAN Lybie 1982. Il bat un 
record qui va rester inégalé pendant longtemps.

Le deuxième Africain à avoir réalisé cet exploit est l'Egyptien Hassan Shehata. Comme Charles Kumi Gyamfi, Shehata est un ancien joueur qui a notamment joué pour le Club Egyptien de Zamalek. En 2004, il prend la tête de la sélection Egyptienne. Et il ne va pas tarder à écrire une histoire extraordinaire. Il soulève en effet trois fois de suite le trophée de la CAN. En 2006 alors que son pays, l’Egypte était organisateur de la CAN. Il réédite le même exploit en 2008 puis en 2010. Il va alors égaler le record du Ghanéen Charles Kumi Gyamfi.

Un coup d’œil au palmarès des sélectionneurs occidentaux place le français Hervé Renard en tête de liste. A 51 ans, l’actuel sélectionneur du Maroc est le seul coach occidental à avoir remporté deux fois la CAN. Hervé Renard qui a découvert le continent Africain grâce à Claude Leroy prend la tête de la sélection Zambienne en 2008. C’est en effet la première fois qu’il est à la tête d’une sélection nationale. Il réussit à faire bonne impression en amenant son pays jusqu’en quarts de finales de la CAN. En 2010, il quitte la Zambie mais il revient très vite en novembre 2011. Là, il va conduire cette équipe jusqu’au sacre. La Zambie bat la Cote d’Ivoire en finale de la CAN. En juillet 2014, il devient sélectionneur de la Cote d’Ivoire avec laquelle il va remporter en 2015 sa deuxième CAN.

Il y a aussi des sélectionneurs qui ont remporté des trophées comme joueurs 
puis comme entraîneurs et de surcroit dans la même équipe. C'est le cas de Mahmoud El-Gohary qui soulève le trophée avec l'Egypte en 1958 comme joueur puis et en 1998 comme entraineur. 
Dans la même catégorie, il y a aussi le Nigérian Stephen Keshi surnommé le « Big Boss », qui en 1994 a gagné la coupe d'Afrique en tant que joueur et en 2013 comme entraîneur du Nigeria. L’homme s’est éteint en juin 2016. A l’issue de son dernier sacre avec le Nigéria, il a exprimé son souhait de voir les équipes africaines être entrainées de plus en plus par des Africains. « J'espère que davantage d'entraîneurs africains auront des postes et rendront leur pays fier. C'est un peu difficile quand on est un coach africain, certaines fédérations pensent vous donner le boulot comme si c'était une faveur. Elles veulent tout de suite une équipe merveilleuse et gagner la Coupe du monde. Il faut un peu plus de patience en Afrique et nous laisser travailler. » Confiait-il au micro de RFI.

D'autres africains comme Clive Baker (Afrique du Sud, 1996) ; Yéo Martial (Côte-d'Ivoire, 1992) ; Abdelhamid Kermali (Algérie, 1990) ; Abdelmajd Chetali (Tunisie, 1978) ; Adolphe Bibanzoulou (Congo, 1972) ; Mahmoud Al-Gohary (Egypte, 1959) et Fahmy (Egypte, 1957) ont précédemment soulevé des trophées.

La finale de la CAN Egypte 2019 est une victoire de plus pour les entraineurs qui amènera les statistiques des trophées gagnés à 16 pour les Africains contre 15 pour les Occidentaux.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication