Pénalty tunisien refusé, l'arbitre éthiopien n'a appliqué que la loi

Par Glody Pinganayi

mer 17/07/2019 - 23:52

Le Sénégal d'Aliou Cissé et la Tunisie d'Alain Giresse se sont affrontés pour la demi-finale de la CAN Egypte 2019 le dimanche 14 Juillet au Caire. Un match disputé de bout en bout par les deux équipes qui se sont départagées aux prolongations. Les Lions de la Teranga menaient dès la première mi-temps de la prolongation. Un but marqué à la 100e minute par le défenseur tunisienbDylan Bronn contre son camp. Ce dernier repoussait dans les filets un ballon mal négocié par son gardien Hassen Mouez.

Après un penalty accordé à la 115e minute puis refusé aux Tunisiens après consultation de la vidéo par l'arbitre, les supporters tunisiens ont crié au vol.

Mais que dit la loi sur ce cas?

A 5 minutes de la fin des prolongations Idrissa Gueye, le milieu de terrain sénégalais touche de la main dans sa surface de réparation
un ballon dégagé par sa défense. L'arbitre éthiopien Bamlak Tessema Weyesa va refuser d'accorder ce pénalty estimant que c'est le ballon qui va vers la main et non le contraire.


La nouvelle réglementation FIFA, entrée en vigueur depuis le 1er Juin 2019,  est pourtant claire là-dessus:"Premièrement, les mains clairement volontaires seront toujours sanctionnées. Mais c’est pour les mains "involontaires", ou "accidentelles", que l’organe se veut plus précis. Ainsi, l’arbitre devra siffler faute à chaque fois qu’un joueur marquera de la main ou du bras (même sans le faire exprès, donc), à
chaque fois qu’un joueur récupérera le contrôle du ballon de la main/bras, puis entraînera un but ou une occasion de but, à chaque fois que le ballon touchera le bras/main d’un joueur qui aura augmenté la surface de son corps et enfin, à chaque fois que le ballon touchera la main/bras d'un joueur au-dessus de son épaule.

Au contraire, l’arbitre ne sifflera pas lorsque le ballon touchera la main/bras d’un joueur après avoir touché une autre partie de son corps (les "auto-mains"), ou le corps d’un autre joueur tout proche, lorsque le ballon touchera une main/bras collé au corps du joueur, et enfin lorsqu'un joueur touchera le ballon de la main en tombant, et en se rattrapant au sol (sauf si la main est anormalement écartée de son corps)", précise Rmc Sport (https://rmcsport.bfmtv.com/football/ces-nouvelles-regles-qui-entrent-en…)

Les fans tunisiens eux, n'ont pas la même appréciation que l'arbitre. Certains ont crié au "vol d'une finale" et d'autres sont allés jusqu'à pointer du doigt la Confédération Africaine du Football, l'accusant d'être impliquée dans cette situation comme le révèle le site internet fr.besoccer.com (https://fr.besoccer.com/info/can-2019-la-tunisie-pleure-son-match-vole-…).

Beaucoup de Tunisiens gardent encore présents dans leurs esprits les souvenirs de la finale de la ligue des champions du match controversé entre leur club Espérance de Tunis et le club marocain Wydad Casablanca. Les Tunisiens avaient remporté le titre dans la confusion face au Wydad Casablanca, après que son adversaire marocain avait décidé de quitter la pelouse pendant le match en raison d'un litige et d'une panne de l'assistance vidéo à l'arbitrage (VAR).

La CAF avait finalement décidé en juin que le match serait rejoué hors de Tunisie, après la CAN.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication