Gratuité de l'électricité : de coupures interminables

Par Glody Pinganayi

lun 20/04/2020 - 13:41

La République Démocratique du Congo est en état d'urgence depuis la fin de mois de mars pour cause de la propagation de la pandémie du coronavirus. La capitale Kinshasa qui recense un plus grand nombre de cas est mise en quarantaine. Plusieurs activités non essentielles ont été fermées par le gouvernement pour arrêter la chaîne de contamination de ce virus. Les autorités avaient pris une batterie de mesures économiques pour soulager la population kinoise partie en grande partie en chômage technique dont la gratuité de l'électricité pour les mois d'avril et mai. Depuis l'annonce de ces mesures, les plaintes déjà existantes deviennent plus criantes face à une desserte catastrophique.

Les coupures de courant se sont accrues dans plusieurs coins de Kinshasa. C'est le cas du quartier Bayaka dans la commune de Ngiri-Ngiri où les coupures de courant se sont multipliées alors qu'il y avait une situation relativement acceptable avant cette décision. Les habitants de ce coin peuvent assister jusqu'à quinze coupures la journée. " Le courant ne nous sert plus à rien depuis l'annonce de sa gratuité par les autorités. Hier j'étais moi-même à la maison et de 6h à 13h j'ai assisté à sept coupures", s'exclame David, jeune avocat habitant la grande avenue Gambela. 

Certains regrettent même cette décision du gouvernement. Ils auraient voulu que la paie mensuelle des factures soit maintenue mais à des coûts plus réduits. Ces habitants estiment qu'ils auraient eu le droit de réclamer auprès de la Société Nationale d'Electricité. Tous ces derniers jours des coupures interviennent même jusqu'à minuit plongeant le quartier dans une obscurité absolue.1

Plusieurs autres coins de la capitale vivent ce calvaire alors que plusieurs personnes sont confinées à la maison. Les habitants manifestent également leur mécontentement sur les réseaux sociaux en snobant la SNEL. 

L'absence du courant électrique pousse plus d'une personne à se déplacer pour pouvoir charger pour la plupart de téléphones portables enfreignant les mesures de protection édictées par les autorités sanitaires. Les autorités de la SNEL elles affirment faire beaucoupbd'efforts pour fournir quotidiennement de l'électricité à ses abonnés. Ce qui est encore loin d'être une réalité pour de très nombreux abonnés

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter