Jeudi 1er septembre 2022. Table d'une vendeuse des fournitures scolaires au Grand marché de Kinshasa.Photo/ Michée Lutete

Rentrée scolaire 2022-2023 : ambiance timide au Grand marché de Kinshasa

Jeudi 1er septembre 2022. Table d'une vendeuse des fournitures scolaires au Grand marché de Kinshasa.Photo/ Michée Lutete
Jeudi 1er septembre 2022. Table d'une vendeuse des fournitures scolaires au Grand marché de Kinshasa.Photo/ Michée Lutete
Par Michée Lutete

ven 02/09/2022 - 13:45

Les préparatifs de la rentrée scolaire 2022-2023 tournent au ralenti depuis quelques jours au Grand marché de Kinshasa. Ce constat a été fait le jeudi 1er septembre 2022. Alors que le ministère de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) a confirmé la reprise des cours pour le 5 septembre prochain sur l’ensemble de la République.

Il est 14 heures de Kinshasa. Nous sommes dans le plus grand marché de la ville de Kinshasa, communément appelé « Zando » en lingala. Comme chaque année, la veille de la rentrée, plusieurs parents se précipitent pour acheter les effets pour la rentrée scolaire des leurs enfants. Cette année, l’engouement est faible.

Plusieurs commerçants rencontrés se plaignent de l’absence des clients. C’est le cas d’une vendeuse trouvée sur place.

Fournitures scolaires
Jeudi 1er septembre 2022. Grand marché de Kinshasa. Table d'une vendeuse des fournitures scolaires. Photo/Michée Lutete.

 

« Cette année est vraiment mauvaise. D’habitude, la dernière semaine avant la rentrée nous faisons beaucoup de ventes mais ce n’est pas le cas cette fois-ci. Les parents, quand ils viennent, demandent les prix et repartent. La vente est vraiment lourde. A cette allure, je pense que plusieurs élèves ne vont pas regagner le chemin de l'école », a estimé cette vendeuse.

tissus
Table d'un vendeur des tissus au Grand marché de Kinshasa. Photo/ Michée Lutete. 

 

Devant l'étalage des vendeurs d’uniformes, même constat. Les activités tournent au ralenti. Cependant une femme (parent) trouvé sur place accompagnée de son fils d’une dizaine d’années, se dit prête pour la rentrée au 5 septembre prochain. Elle estime que d’autres parents ne seront jamais prêts à 100%.

« Si la rentrée est confirmée pour le 5 septembre, nos plaintes ne changeront rien. Même s’il y a un éventuel prolongement, il y aura toujours d’autres parents qui vont se plaindre donc il faut seulement faire avec »,a fait savoir cette maman.

Cette dame affirme constater néanmoins l’augmentation de prix de plusieurs fournitures par rapport aux années précédentes.

« Je vois qu’on a un peu haussé le prix, comme par exemple un paquet de cahier ordinaire nous l’achetons à 6800 fc, contrairement à l’année passée qui revenait à 5000 fc », a t-elle constaté. Cela fait donc 1800FC de plus, presque 1$ (1$ = 2000FC).

Sacs
Etalage d'un vendeur des sacs au Grand marché de Kinshasa. Photo/Michée Lutete.

 

Devant, un jeune vendeur de sacs, d’une vingtaine d’années, qui a requis l’anonymat, affirme que depuis 6h aucun article n’a été vendu.

« Les sacs aujourd'hui honnêtement depuis 6 heures du matin que je suis ici à mon poste je n’ai vendu aucun sac », se plaint -il .

Question / Peut-être parce que vous avez haussé le prix ?

« Non même pas. Le prix varie selon la qualité des sacs. Seulement, les clients ne viennent pas. Le prix le plus bas revient à 16.800FC », a t-il indiqué.

Malgré les plaintes enregistrées qui sont pour la plupart liées aux manques des moyens financiers, on rappelle que la rentrée scolaire 2022-2023 est fixée au 5 septembre prochain sur l’ensemble du territoire national. Le coup d’envoi sera lancé à Ngandajika dans la province de Lomami par le ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter