MPR

Nini Tosali te, le débat n’en finit plus sur la toile

MPR
MPR
Par Raphael KWAZI

mar 09/11/2021 - 16:53

Nini Tosali Te, la nouvelle chanson de MPR (Musique Populaire de la Révolution) ne cesse de faire jaser sur les réseaux sociaux. En trois jours, l’opus a recueilli 800 000 vues sur YouTube et des centaines de milliers de commentaires sur diverses plateformes.

« Bravo chers artistes pour ce message si poignant. J'en ai eu des frissons ! Petits, nous caressons des rêves que nous nous battons de réaliser par la consécration aux études. Après tous ces sacrifices, nos rêves meurent par la faute des dirigeants qui n'y accordent aucun intérêt alors que nous sommes l'élite de demain... Le petit qui rêvait d'être un grand docteur a dû assister, impuissant au décès de sa maman sans pouvoir lui rendre l'ascenseur pour ses sacrifices ! Hélas, c'est la réalité de nos sociétés actuelles. Force à vous les gars. Le temps viendra certainement où les choses changeront... En attendant, chantez, chantez encore et encore!!! », commente Louisy Nkonimbe sur la chaîne YouTube de MPR. 

Si cette chanson fait tabac, c’est aussi parce qu’elle décrit avec des mots très simples le quotidien du Congolais marqué par des souffrances multiformes.
« Votre chanson est si sincère et pleine de vérités. Vous faites résonner le quotidien du grand nombre de congolais qui vivent dans une misère injuste alors que leurs dirigeants s'enrichissent sur leur dos et les maltraitent. Merci à vous d'être la voix de nombreux sans-voix. Que votre art ne cesse de briller car il conscientise le grand nombre », écrit Dali Mbala toujours sur la chaîne YouTube MPR.

Sam Albright ajoute sur la même chaine YouTube : « Ceci n'est pas un son. C’est un cri de cœur de toute une génération. Je ne pense pas que dans l'histoire récente de la RDC, un tel morceau ait pu être composé ».

Dans un autre cas, d’autres utilisateurs de réseaux sociaux estiment qu’il n’est plus question de se lamenter mais de se prendre en charge. « Il n’est plus question de se lamenter comme auparavant, ni de pleurnicher. Mais il est question de se prendre en charge comme l'a dit le sphinx de Limete », a commenté Jérémie Ngindu sur la page Facebook d’un média local. 

D’autres critiquent le message de la chanson. Ils estiment que beaucoup de choses se sont améliorées depuis l’arrivée du président Félix Tshisekedi au pouvoir. Des commentaires qui ont encore alimenté le débat sur les réseaux sociaux comme celui d’Erick Mpoyi Kazadi de la diaspora congolaise aux États-Unis. Il est contre cette chanson : « Quand tu te rends compte que tu as tout fait et que tu ne t’en sors pas toujours, crée ton propre business comme monsieur Abed Achour soit vous faites le champ. Ce fameux groupe musical aurait dû encourager des jeunes à faire l’agriculture malheureusement», a-t-il posté sur  son compte Facebook. 

Le point de vie d’Erick est soutenu par Caleb Millionnaire Numérique qui considère les jeunes congolais comme des lâches. « Vous avez raison mon frère. Beaucoup aujourd’hui sont des lâches qui se cachent derrière le manque de travail et consort», a-t-il écrit avant d’ajouter: « beaucoup des jeunes congolais aiment trop la facilité ».

A son tour, Charly Choukran considère cette chanson comme un échec : « Chers jeunes de la RDC. Cette chanson Nini To sali te du groupe MPR est un aveu d’échec. Je ne suis pas d’avis car nous n’avons pas encore tout fait pour pouvoir solutionner nos problèmes. Je crois que nous devons chacun faire une introspection et décider de prendre la bonne direction», a-t-il encouragé sur son compte Facebook.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication

 

Le_mag-Logo

Lemag.cd

L'information dans toute sa profondeur

Un média de G&G SARL

+243 818 889 400

B.P. 10362 KIN 1

Kinshasa, République démocratique du Congo

Nous contacter