Gisèle Mbeku, l’exploratrice des saveurs culinaires exotiques

Par Job Bunana

jeu 07/11/2019 - 09:39

En août dernier, le magazine Elle Cote d’Ivoire a écrit un article sur les plats populaires de la RDC que vous devez absolument tester. Pour illustrer l’un de ces plats, la rédaction de Elle fait recours à une photo de Gisèle Mbeku. Dans l’édition de juin 2019 de AMINA, le Magazine de la Femme africaine et antillaise, une page entière est consacrée à la recette de Samoussa à la viande hachée, une recette by Gisèle Mbeku. Il y a une semaine, Le Mag aussi a eu à recourir aux explications de Gisèle Mbuku pour un article consacré à la recette de Makayabu et de Pondu, accompagné par un bon fufu. Congo Food Week se tourne aussi vers Gisèle pour expliquer la marche à suivre dans la cuisson de certains plats congolais.

Méconnue du public, Gisèle Mbeku, jeune congolaise partie vivre loin de son pays natal décide en janvier 2017 de lancer sur Instagram un compte dédié au partage de sa passion pour la cuisine. Aujourd’hui, l'accueil de son compte Instagram est semblable à celui d'un restaurant étoilé. Les plats sont présentés de manière attrayante et alléchante. Les 2000 abonnés de la page sont gratifiés chaque semaine d'une recette nouvelle. Des plats tout aussi exotiques les uns comme les autres. Nouilles chinoises, samoussas indiens, des lasagnes ou du Thieboudienne sénégalais, les plats sont tirés de différentes cuisines.

Accueil compte Instagram Gisele_cooking
Accueil compte Instagram @Gisele_cooking

L'on parierait presque qu'elle est une gastronome, soit une restauratrice ou même à la limite juste une gourmande. Pourtant, elle n’est rien de tout cela. Pour elle, faire la cuisine c’est satisfaire une curiosité, et exercer sa passion. « Je suis une grande curieuse et j'aime me lancer des défis culinaires », explique-t-elle.

D’ailleurs, c’est presque dans un contexte de défis que Gisèle se retrouve en train de cuisiner pour la première fois, alors qu’elle avait entre 14 et 15 ans. « Ce jour-là, ma mère devait sortir et il n'y avait personne d'autre à la maison pour cuisiner », se souvient-elle. Elle avait le choix entre patienter jusqu’au retour de maman ou entrer elle-même en cuisine et préparé la nourriture. Elle s’est lancée et à préparer un poulet à la sauce tomate. Sans tutoriel, sans assistance, toute seule en cuisine, Gisèle découvre ce jour-là qu’à force de voir faire les autres faire, notamment sa mère et ses cousines, elle avait déjà maîtrisé la marche à suivre pour la cuisson de certains plats.

De fil en aiguille, la première expérience a donné lieu à plusieurs autres expériences. À telle enseigne qu’aujourd’hui, Gisèle Mbeku consacre son temps libre à l’exploration culinaire. Telle une navigatrice devant un gouvernail, elle va à la découverte des cuisines d’ici et d’ailleurs. Dans son tour du monde culinaire, Gisèle est tombée très amoureuse de la cuisine sénégalaise, la cuisine chinoise et la cuisine indienne. Ça ne veut pas dire qu’elle n’aime pas du tout la cuisine congolaise. Elle l’aime, elle a même quelques coups de cœur dans cette cuisine : le pondu, le poisson frais, le poisson salé, le riz et les bananes plantains. Des mets qu’elle a visités et revisités plusieurs fois sur ses comptes de réseaux sociaux. D’ailleurs, Gisèle Mbeku tient à mentionner qu’avant de poster une recette, elle l’expérimente d’abord pour elle-même ! « Je poste poste ce que je mange effectivement », dit-elle. Très suivie sur les réseaux sociaux, Gisèle rassure que qu’elle ne se voit pas dans la restauration telle qu’elle est faite de manière classique, restaurant, service traiteur etc. Mais elle ne cache pas le fait qu’elle explore des méthodes plutôt modernes de partager sa passion pour la cuisine. À travers par exemple des ateliers culinaires voir même peut-être un livre.

Catégorie:

A lire également

Abonnez-vous aux alertes e-mail

Inscrivez-vous à nos alertes e-mail pour être informé de chaque nouvelle publication